Maman, j’veux un lapin !

Lapin gris dans la paille

… ou un chien, un chat, un hamster, un poisson rouge…

Si vous avez des enfants, vous avez probablement entendu cette phrase (sauf si votre enfant ne sait pas encore parler. Dans ce cas, vous avez encore quelques mois de tranquillité, profitez-en).

Les enfants adorent les animaux. Et on ne va pas le leur reprocher.
Mais entre le désir de votre fille d’avoir un lapin, les promesses “juré-craché” qu’elle va s’en occuper tous les jours et la réalité au bout de quelques semaines, il y a comment dire… un gouffre !

Sans compter qu’un animal, ça représente un sacré budget. Il faut le nourrir, l’emmener chez le vétérinaire, nettoyer et changer sa litière, lui acheter une niche, une cage, un grattoir, des jeux…

Mais au fait, qui va payer tout ça ?

Animaux de compagnie

L’occasion d’un apprentissage

Tout compte fait, c’est peut-être l’occasion rêvée d’apprendre une nouvelle leçon sur l’argent et la valeur des choses !

Pourquoi ne pas profiter de ce désir (car c’en est bien un, voir la différence entre les besoins et les désirs) et lui suggérer de prendre en charge les frais impliqués dans l’entretien d’un animal de compagnie ? Après tout, c’est elle qui en veut un, pas vous !

Bien sûr, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, je vous conseille quand même d’attendre que votre chère enfant ait dépassé l’âge de raison… de plusieurs années éventuellement. 😅
Mais bon, au final, vous la connaissez mieux que quiconque. A vous donc de voir si vous pouvez lui faire (un peu) confiance pour tenir la route. Et de voir ensuite avec vous-même si vous êtes ok pour tenter le coup, au risque de reprendre les coûts à votre charge si finalement la maturité de votre petit ange n’était pas vraiment celle que vous imaginiez…

L’argent de poche

Evidemment, cela implique que vous lui donniez de l’argent de poche. C’est même carrément la base.
Et bien sûr, je vous conseille fortement d’instaurer (si ce n’est déjà fait) le système DOLAR qui vous permettra de diviser ce qu’elle reçoit en 5 parties : Dons, Objectif, Loisirs, Apprentissages, Richesse.
A ce stade, de deux choses l’une :

  • Soit vous connaissez le système et vous l’avez déjà mis en place avec votre enfant, auquel cas vous pouvez continuer votre lecture.
  • Soit vous vous dites “Mais de quoi elle me cause ?!“, auquel cas je vous suggère de télécharger mon eBook offert qui vous expliquera tout.

Etablir un budget lapin

Dans le cas qui nous occupe, il va falloir procéder en trois étapes :

  1. Etablir la liste de tous les frais uniques, c’est à dire ce qui va être acheté une seule fois : le lapin lui-même, la cage, la gamelle, le biberon d’eau, l’enclos, le panier de transport…
  2. Etablir la liste de tous les frais courants, c’est à dire ce qui va devoir être payé de façon régulière : les croquettes, le foin, la verdure, la litière, les frais de vétérinaire…
  3. Décider quelle caisse va payer quoi.

Pour établir un budget lapin, je vous conseille d’aller jeter un oeil sur ce site qui vous donnera une bonne idée des coûts à prévoir.
(Si vous avez besoin de connaître un budget chat, chien ou poisson rouge, Google est votre ami. 😁)

Il m’apparaît indispensable de faire prendre conscience à votre enfant du coût que représente un animal de compagnie. Vous déciderez ensuite ensemble de la façon dont vous pouvez faire face à ces dépenses.

Animaux de compagnie

Quelle caisse pour quels frais ?

Une fois que vous avez mis à plat tous les coûts engendrés par la venue d’un lapin (ou de tout autre animal de compagnie), il est temps de séparer les choses clairement. Voici ce que je vous conseille :

Pour les frais uniques : la caisse Objectif.

En effet, votre enfant a le désir d’avoir un lapin comme elle pourrait avoir le désir d’avoir un vélo ou un Lego ou une poupée (même si, on est d’accord, un lapin c’est beaucoup plus de responsabilités ; et contrairement au Lego, il a besoin de tendresse et d’amour).

N’empêche que c’est quand même un projet et qu’à ce titre, la caisse Objectif est toute indiquée pour les frais uniques.

Pour les frais courants : plusieurs possibilités

Là je vais être moins catégorique car ça va dépendre de plusieurs facteurs, comme par exemple l’âge de votre enfant (et donc la quantité d’argent de poche qu’elle reçoit et sa capacité à tenir sur la durée) mais aussi votre vision des choses.

Lapin blanc nain

Ce désir de lapin, le voyez-vous uniquement comme un loisir ?
Ou bien pensez-vous que c’est de l’ordre de l’apprentissage (des responsabilités) ?

Selon votre vision, vous encouragerez votre enfant à piocher dans l’une ou l’autre caisse… ou bien les deux.

Or, même comme cela, le coût peut s’avérer trop élevé pour elle.

Prenons un cas concret :
Si votre enfant a 8 ans, elle va recevoir 8€ d’argent de poche par semaine, divisés comme suit :
– 2,40€ dans Richesse
1,60€ dans Objectif, Loisirs et Apprentissages
– 0,80€ dans Dons

Si l’entretien mensuel d’un lapin se chiffre à environ 40€/mois, même en mettant Loisirs et Apprentissages en commun, elle ne pourra pas payer les frais en totalité (elle n’aura que 12,80€ par mois).

Alors que faire ?

Mes conseils de maman

Chaque enfant n’est pas mûr de la même façon au même âge. Mais grosso modo, à partir de 10 ans, les enfants commencent à mieux assumer certaines responsabilités.

J’opterais donc pour les solutions suivantes :

  • Si votre enfant a moins de 10 ans, prenez les frais courants à votre charge et laissez-lui endosser les frais uniques avec sa caisse Objectif. Elle sera quand même responsable de nourrir son lapin, le sortir et le rentrer dans sa cage, vérifier qu’il a toujours à boire, changer sa litière, etc… Il y a déjà de quoi faire !
  • Si votre enfant a plus de 10 ans, vous pouvez lui demander une contribution monétaire des frais courants (en plus des même responsabilités citées plus haut, bien entendu). Même si elle ne paie pas toutes les dépenses, une partie de son budget Loisirs et/ou Apprentissages sera quand même grévé par son lapin et cela lui permettra de prendre pleinement conscience des frais que représentent un animal de compagnie.

J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé.

Si vous avez une expérience personnelle à partager à ce sujet, des conseils pour réduire les dépenses courantes, ou toute autre remarque, écrivez donc dans les commentaires plus bas, vous aiderez à coup sûr d’autres parents. 😉

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :-)
  •  
  •  
  •  

Share

3 Responses

  1. Merci pour cet article qui nous parle carrément, car ma fille voudrait un lapin! Nous avons décidé que j’offrirai la salade et les carottes au lapin, nous irons chercher les copeaux pour la litière chez le menuisier et les trèfle on va aller les cueillir au jardin. Et un lapin n’aime pas être seul alors il va en falloir 2!

  2. Bon article 🙂 j’hésite entre un lapin et un chat (plus indépendant). C’est vrai que cela peut être un bon moyen de responsabiliser nos enfants.
    A+ 😉

    • C’est sûr que le chat (surtout quand on a un jardin) est moins onéreux. Pas besoin de cage ni de litière, il fera ses besoins dehors.
      Il reste donc les frais de nourriture et de vétérinaire mais c’est surtout la stérilisation qui coûte cher (donc juste une fois).
      Pour le reste, le chat est effectivement très indépendant et peut se passer de notre présence quelques jours s’il a une chatière lui permettant d’entrer et sortir librement dans la maison pour aller dormir ou se nourrir (il existe des distributeurs de nourriture à la demande, très pratique quand on s’absente quelques jours). On peut aussi lui installer une petite cabane protégée des intempéries, si l’on ne souhaite pas installer de chatière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.