Petite histoire de la monnaie

anciennes pièces de monnaie

Mon petit Tom d’affaires, qui est très curieux, m’a demandé récemment de lui raconter pourquoi et comment la monnaie était apparue. Comme je ne suis pas une historienne, j’ai fait quelques recherches et j’ai trouvé cela tellement intéressant que j’ai eu envie de vous faire cet article. Il s’agit, bien humblement, d’une histoire abrégée qui s’adresse aux enfants. Libre à vous de vous en servir pour en parler à vos propres enfants 😊

Au-delà de la culture générale, connaître l’histoire de la monnaie permet de comprendre pas mal de choses. Evidemment, selon l’âge de votre enfant, il y a des passages que vous devrez sauter. Je vous laisse juger de la pertinence des informations par rapport à la personne que vous avez en face de vous.

Au commencement était le troc

Il y a très longtemps (plusieurs milliers d’années), la monnaie n’existait pas. Si on avait besoin de quelque chose, on devait faire du troc. Par exemple, on pouvait échanger 1kg de navets contre une chèvre.
Mais ce sytème avait plusieurs problèmes :

  • Le cultivateur de navets ne voulait peut-être pas de chèvre (il en avait déjà ou bien il n’aimait pas les chèvres).
  • L’échange n’était pas toujours équitable : une chèvre vaut plus qu’1kg de navets (aussi bons soient-ils).
  • On ne pouvait pas donner juste un morceau de chèvre, ou alors il aurait fallu la tuer et se débrouiller pour échanger les autres morceaux rapidement (avant que la viande ne soit plus bonne).

Bref c’était pas franchement pratique tout ça. Du coup, on a inventé la monnaie.

Les premières monnaies

Au début, c’étaient des cailloux, des coquillages ou des bijoux qui servaient de monnaie. Les légionnaires romains furent même payés avec du sel ! (D’ailleurs, le petit geste que l’on fait avec trois doigts que l’on frotte les uns contre les autres pour parler d’argent viendrait du geste que faisaient les légionnaires pour juger de la qualité de leur sel).

Mais là aussi il y avait un problème : il suffisait de passer ses journées à ramasser des coquillages pour devenir la personne la plus riche (de la plage) 😊

C’est finalement en Anatolie, dans l’actuelle Turquie, en -650 avant J.C. que les premières pièces de monnaie sont apparues. Le roi Crésus eut l’idée de fabriquer des pièces en électrum, un alliage d’or et d’argent. Il les fit de même poids et de même taille pour qu’elles aient la même valeur. Et il y inscrivit un signe d’authenticité pour qu’elles soient reconnaissables.

Différents types de pièces

Voilà qui était bien plus pratique ! Mais il restait un problème : on conservait ses pièces sur soi en permanence et les voleurs étaient nombreux…

L’évolution de la monnaie

En 1640, les premières banques voient le jour. On dépose alors ses pièces ou ses objets de valeur dans des boutiques d’orfèvres qui possèdent des coffres-forts. Ouf ! L’argent est plus à l’abri ainsi.

Les monnaies métalliques avaient une valeur intrinsèque : une pièce de 20g en or valait 20g d’or.

En 1685, au Canada, est inventée la monnaie fiduciaire, c’est à dire les billets. Sa caractéristique est qu’elle a une valeur nominale inférieure à sa valeur intrinsèque.
Prenons par exemple un billet de 20€. Il n’a pas coûté 20€ à fabriquer et pourtant il vaut quand même 20€. Sa valeur d’échange se base donc sur la confiance de ses utilisateurs.
NB: Aujourd’hui les pièces courantes sont aussi de la monnaie fiduciaire car elles ne sont plus fabriquées en or ou en argent.

En 1971 est inventée la monnaie scripturale : il s’agit de l’argent représenté par un chiffre écrit (soit sur un chèque, soit sur un compte en banque). Cette monnaie est créée par les banques commerciales, contrairement à la monnaie fiduciaire qui est créée par la Banque Centrale.

En 2008 c’est le Bitcoin qui voit le jour. C’est une monnaie dématérialisée, elle n’est donc pas gérée par un gouvernement. C’est également la même devise partout dans le monde.

A quoi sert la monnaie ?

La monnaie sert à trois choses :

  1. A payer un bien ou un service.
  2. A mesurer ou comparer la valeur d’un bien ou d’un service.
  3. A être stockée pour être utilisée plus tard.
Affiche sur la monnaie
ABC de l’économie

Le vocabulaire de la monnaie

Savez-vous d’où viennent les mots pécuniaire, capital, salaire et monnaie ? Voici un peu d’étymologie :

Pécuniaire vient du mot pecus qui signifie troupeau en latin. Cela remonte au temps où le bétail servait d’échange.

Capital vient du mot caput qui signifie tête en latin. Car c’étaient les têtes de bétail qui servaient à évaluer une propriété.

Salaire vient du mot sel. Ce sel qui servait à payer les légionnaires romains, vous vous souvenez ?

Monnaie vient du mot moneta en latin qui signifie avertisseuse. Cela fait référence à Junon, la plus importante déesse romaine, protectrice du mariage et de la fécondité, porteuse de richesse. C’est dans son temple que les romains installèrent leur atelier de fabrication de la monnaie.


J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous permettra de donner quelques points de repères à vos enfants. Pour des informations plus détaillées, vous pouvez consulter le site ABC de l’économie et en particulier cette petite vidéo qui permettra aux plus grands de mieux comprendre les différents types de monnaies (fiduciaire, scripturale, commerciale et centrale).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :-)

Share

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.