Apprendre l’art de la négociation en s’amusant

Enfants qui négocient

J’ai parlé récemment de troc dans mon article sur l’histoire de la monnaie, et cela m’a donné envie d’approfondir le sujet et de parler de négociation. Car la négociation fait partie du jeu et ça peut être vraiment amusant ! Alors voici quelques idées d’activités à faire avec vos enfants.

Faire des échanges

Flèches échange

Jouer au troc avec ses enfants les aidera à mieux saisir la valeur des choses.

Faites-leur choisir divers objets et les placer sur une table basse : peluches, Lego, livres, cordes à sauter, poupées, cartes à jouer, ballons, vêtements, tout ce qu’ils veulent. Faites pareil de votre côté. Précisez bien que c’est un jeu et qu’on ne va pas échanger pour de vrai afin que les enfants n’aient pas peur de perdre leurs jouets ou doudous préférés.
Puis, place au jeu. Vous pouvez dire par exemple : “Si je te donne cette bande dessinée d’Astérix, que me donnes-tu en échange ?”
Lorsque votre enfant vous a proposé quelque chose, à vous alors de le guider en lui disant selon le cas :
– “Mmm, ça ne me semble pas équitable, ma BD vaut plus que ça”
– “Ok, marché conclu !”
– “Es-tu sûr·e de ne pas perdre au change ?”
Prenez le temps de discuter et d’expliquer vos réactions.
Ensuite, on tourne : c’est à votre enfant de vous proposer un objet.
Si vous avez plusieurs enfants, ils peuvent également jouer à ce jeu entre eux (sous votre oeil attentif quand même, pour éviter que ça dérape 😉).

Je vous conseille également d’avoir préparé un ou plusieurs objets d’une grande valeur sentimentale (mais pas marchande) afin de faire comprendre cette notion aux enfants. Par exemple, vous pouvez déposer sur votre table la jolie broche que votre grand-mère vous a offerte il y a 20 ans. Lorsque votre enfant vous demandera de l’avoir en échange de quelque chose d’autre, vous pourrez par exemple lui dire que tout bien réfléchi, vous ne pouvez pas échanger cette broche car sa valeur est inestimable à vos yeux. Prenez le temps d’échanger sur le caractère subjectif de la perception de valeur.

Aller aux puces

Marché aux puces

Une autre façon de vivre la négociation est d’aller directement au contact des marchands.

Dites à votre enfant de mettre l’argent de sa caisse Loisirs dans un porte-monnaie et partez ensemble aux puces. Sur place, s’il souhaite acheter quelque chose, encouragez-le à négocier avec le vendeur. Ceux-ci sont souvent attendris de voir des enfants venir avec leur argent de poche et se prêtent volontiers au jeu. Si votre enfant ne se sent pas trop, vous pouvez lui montrer l’exemple en achetant d’abord vous-même quelque chose et en négociant le prix. Ainsi, il verra comment on s’y prend et sera plus à l’aide pour essayer ensuite.
S’il est trop timide et ne souhaite toujours pas le faire lui-même, ne le forcez évidemment pas. On est là pour apprendre en s’amusant, il faut donc que l’ambiance reste agréable 😊
A force de vous voir faire, il finira sûrement par avoir envie d’essayer tout seul. En attendant, aidez-le en parlant à sa place, tout en vérifiant que l’échange lui convient.

Le jeu des coupons

Bon pour

Pour finir je vous propose un jeu très amusant que j’ai appelé : le jeu des coupons.

Il s’agit de fabriquer avec votre enfant deux livrets de coupons détachables (au passage, ça vous fait une activité de bricolage en commun très sympa). Un livret sera pour vous et l’autre pour votre enfant.
Les coupons de votre enfant seront des propositions de services qu’il ne fait pas habituellement, comme par exemple : changer la litière du chat, vider le lave-vaisselle, étendre le linge, plier le linge sec et le ranger dans l’armoire, balayer la cour pleine de feuilles mortes… A vous de voir et d’en discuter avec lui.
Vos coupons seront des propositions de privilèges, comme par exemple : se coucher 15 ou 30 min plus tard, choisir le prochain film à voir en famille, décider du prochain repas, être seul·e avec maman ou papa pendant 1h pour faire l’activité de son choix, avoir un massage de 15 min… A vous de voir ce qui est pertinent pour vous.

Vous pourrez ensuite négocier pour savoir quelle tâche peut être échangée contre quel privilège. Vous allez voir, vos enfants vont adorer !

⚠️ Attention : je vous conseille de fixer d’emblée une limite quant au nombre de coupons pouvant être échangés par semaine, sinon c’est la débandade 🤪
Chez nous, il y a 3 enfants et chacun peut échanger un coupon du lundi au vendredi et un coupon le week-end.

Pour vous faciliter la tâche, j’ai trouvé pour vous des planches de coupons prêts à imprimer et à remplir, proposés gratuitement par une maman canadienne illustratrice sur son blog “Ta tribu” :
En couleurs
En noir et blanc

J’espère que ces propositions d’activité vous plairont ! Dites-moi en commentaires si vous les avez essayées et ce que vous en avez pensé. Je suis également ouverte à toute proposition d’activité supplémentaire en rapport avec la négociation 😃

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :-)
  •  
  •  
  •  

Share

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.