5 attitudes-clés dans l’éducation financière de son enfant

Quand il s’agit d’éducation (financière ou pas) l’attitude de l’enseignant joue un rôle primordial. Voici 5 attitudes-clés à avoir si vous souhaitez que l’éducation financière de votre enfant soit un succès.

1. Soyez un exemple

Vous avez sûrement déjà remarqué à quel point nos enfants nous imitent. Donc si nous voulons qu’ils aient de bonnes attitudes face à l’argent, à nous de leur montrer l’exemple !
Que nous le voulions ou non, pour nos enfants, nous sommes des modèles. Un enfant qui voit sa maman succomber régulièrement à des achats compulsifs aura tendance à penser que c’est ok et sera tenté plus tard de faire la même chose. En revanche, s’il la voit faire ses courses avec une liste (et s’y tenir), comparer les prix pour un même article et dépenser raisonnablement dans la limite de son budget, il y a plus de chances qu’il développe un bon rapport à l’argent et soit responsable à l’âge adulte.

2. Ne prêtez pas

Si vous donnez de l’argent de poche à votre enfant, que vous suiviez ou non le système des 5 caisses, je vous conseille vivement de ne pas lui accorder de prêt.
Si votre enfant doit vous accompagner aux courses, suggérez-lui d’emporter son argent de poche (chez nous, l’argent qui peut être dépensé immédiatement est celui des caisses Education et Loisirs). Vous permettrez ainsi à votre enfant d’exercer plusieurs aptitudes :

  • dépenser dans la limite de son budget
  • manipuler la monnaie et calculer lui-même ce qu’il peut s’acheter ou non (pour les 6 ans et +)
  • réaliser de façon concrète l’échange effectué : j’ai un jouet mais mon argent n’est plus là.

Ces notions sont primordiales et vous en privez votre enfant lorsque vous achetez à sa place ou que vous lui octroyez un prêt.

Mais comment éviter la crise si son enfant n’a pas assez d’argent pour l’objet qu’il convoite ?
Tom a 8,50€ et il souhaite s’acheter un puzzle à 10€. Deux solutions s’offrent à lui : soit il attend d’avoir 10€ et il reviendra se l’acheter plus tard, soit il regarde ce qu’il pourrait s’offrir d’autre pour 8,50€. Dans les deux cas, il est gagnant et la crise est évitée.
Si je lui prête 1,50€, je lui apprends (indirectement) qu’on peut quand même s’acheter ce que l’on désire, même si l’on n’a pas l’argent nécessaire pour cela.
Le prêt doit rester exceptionnel et être remboursé le plus vite possible afin d’en éviter les effet néfastes.

3. Expliquez simplement

Si vous aussi vous avez un petit Tom qui pose plein de questions sur l’argent, alors vous aurez tout le loisir de pouvoir expliquer les concepts qui vous tiennent à coeur. Attention cependant à ne pas faire un cours trop long et/ou trop compliqué. Même avec un enfant intéressé et curieux, cela pourrait devenir rébarbatif et ne plus lui donner envie de poser d’autres questions. L’attention d’un enfant s’épuise plus vite que celle d’un adulte et il est contre-productif de le noyer dans un vocabulaire spécifique. Préférez toujours la simplicité, allez à l’essentiel. Il vaut mieux que votre enfant en redemande s’il n’a pas eu assez de détails plutôt qu’il vous supplie de vous arrêter !
Cet exercice présente également l’intérêt de vous aider à clarifier certains concepts. Le fait d’expliquer quelque chose à quelqu’un oblige à remettre les choses au clair dans sa propre tête. Rappelez-vous les vers de Nicolas Boileau :

“Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément”.

4. Laissez faire des erreurs

Si vous aviez vu ma tête le jour où Tom s’est pointé à la caisse du grand magasin avec la voiture qu’il avait choisie d’acheter ! Un bolide énorme en plastique orange fluo avec des lumières clignotantes. Affreux !
Pour la même somme, il aurait pu avoir 3 petites voitures en métal de bonne qualité, mais non : la grosse voiture en plastoc était beaucoup plus attrayante à ses yeux. Que faire dans ces cas-là ?

  • Tout d’abord, avalez votre salive, respirez un grand coup et faites un grand sourire : il ne s’agit que d’une voiture à 10€, pas à 50.000 🙂
  • Ensuite expliquez votre point de vue de la façon la plus objective possible : cette voiture-là risque de durer moins longtemps que celle en métal. Inutile de préciser que vous détestez la couleur et que les lumières vous énervent déjà, ça n’a rien à faire dans la conversation 😀
  • Finalement, laissez votre enfant décider de son achat en toute connaissance de cause.

La seule façon pour qu’il apprenne (quoi que ce soit) c’est qu’il fasse sa propre expérience. Il ne vous viendrait pas à l’idée d’empêcher à un bébé de faire ses premiers pas de peur qu’il tombe et se fasse mal, n’est-ce pas ? Vous le laisseriez plutôt s’exercer à la marche dans un environnement protégé où ses chutes ne seraient pas trop douloureuses.
De la même façon, votre enfant doit s’entraîner à utiliser son argent à bon escient. Au début, il ne sera dicté que par son enthousiasme effréné, et c’est bien normal. D’ailleurs, soyons honnêtes : n’avez-vous pas, vous aussi, des désirs impérieux ? Réussir à prendre le pas sur ses émotions, c’est difficile, ça prend du temps et ça demande de vivre certaines expériences. Il vaut mieux que votre enfant fasse ses marques avec de petits achats et qu’il perde 10€ de temps à autre plutôt qu’il se plante plus tard avec de grosses sommes d’argent, vous ne croyez pas ?

Pour clore l’anecdote, devinez ce qui arriva à la voiture orange : elle fut victime d’un accident de la route sur le parquet du salon. Ou plus exactement sur le mur contre lequel elle se fracassa lamentablement après avoir été lancée à toute vitesse depuis la cuisine… Finalement, le plastique, ce n’est pas si fantastique et Tom n’achète désormais que des voitures en métal 😉

5. Soyez conséquent

Définition du Larousse :

Conséquent, conséquente :
Qui agit avec esprit de suite et en conformité avec ses principes, ses décisions, etc. Être conséquent dans ses actes.

Concrètement, cela signifie que telle une bonne règle de grammaire allemande, vous ne devriez pas faire d’exception. Si vous avez convenu avec votre enfant qu’il aurait son argent de poche le samedi matin, ne le lui donnez pas le dimanche. Si vous essayez de transmettre des valeurs de partage (chez nous c’est la caisse Dons), donnez vous aussi aux autres. Si vous avez décidé de ne pas prêter d’argent, ne prêtez pas. Restez fidèles à vos valeurs et à vos engagements. Cette notion n’est d’ailleurs pas valable que pour l’argent.
Alors bien sûr, on n’est pas des robots et il peut arriver de faire des erreurs, d’oublier ou de faire une exception. Mais dans ce cas, n’oubliez pas d’expliquer clairement la situation. Dîtes par exemple : “pardon, hier j’ai oubli de te donner ton argent de poche, j’en suis désolé(e). Je vais mettre un rappel sur mon téléphone, comme ça je ne l’oublierai plus.”
Cette attitude est étroitement liée à la première énoncée dans cet article, car en étant conséquent, vous êtes le meilleur modèle pour votre enfant !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :-)
  •  
  •  
  • 9
  •  

Géraldine

3 Responses

  1. Très bon article, très intéressant, bien écrit, merci pour ce travail, je vais m’en inspirer rapidement 😊 enfin pour l’instant son argent de poche va sur un compte pour elle plus tard… Est ce considéré comme du don ?

    • Merci Stéphanie, je suis ravie de pouvoir t’inspirer 🙂
      L’argent que tu donnes à ta fille est un don (c’est la même racine latine “donare”). Mais cela ne veut pas dire qu’il doit aller dans la caisse “Dons” (voir l’article sur les 5 caisses) 😉
      Cet argent que tu mets de côté pour elle correspond, selon moi, au compte “Richesse”. C’est super, tu construis déjà sa petite cagnotte, il ne restera plus qu’à lui apprendre à s’en servir à bon escient. C’est une tâche difficile parfois mais elle vaut la peine qu’on s’y attèle.
      A bientôt !

  2. Bonjour!
    Très inspirant, on devrait tous apporter une éducation financière à nos enfants! Merci pour cet article.
    Milas de Crudivores.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.