Résumé du livre “Money-smart kids”- 3ème partie

factures

De 11 à 14 ans

C’est l’âge où l’on peut commencer à parler chiffres 😊

Beaucoup d’enfants croient que nous sommes Crésus. Que nos finances sont infinies. Qu’on n’a qu’à sortir la carte bleue, et voilà, où est le problème ?

Un petit exercice pratique s’impose. Demandez à votre enfant :

  • de lister ce qu’il pense être 10 dépenses obligatoires d’un foyer
  • d’estimer le prix de chacune de ces dépenses
  • d’estimer combien vous gagnez chaque mois

L’exercice peut s’avérer très amusant et instructif ! Il a l’avantage de mettre les choses à plat et de commencer à faire comprendre à votre enfant qu’il ne reste pas forcément beaucoup d’argent une fois que toutes les dépenses obligatoires sont payées. Si possible, Gail recommande même de montrer ses factures et ses fiches de paie (le cas échéant) à son enfant, afin de rendre les choses encore plus concrètes.

Cependant, beaucoup de parents ont des réticences à montrer ainsi leurs finances à leurs enfants. Pourquoi donc ? Est-ce parce que leurs comptes ne sont pas irréprochables ? Dans ce cas, quelle meilleure motivation pour remettre de l’ordre dans ses finances que celle de vouloir transmettre des bases financières solides à ses enfants ?

D’autres parents disent que parler d’argent aux enfants va leur enlever de leur innocence. Mais c’est faux. La seule chose qu’on leur enlève, c’est l’ignorance.

Un autre exercice pratique : proposer à son enfant d’organiser le repas du soir avec le budget habituellement alloué à celui-ci (à vous de voir quel est ce budget). Votre enfant devra trouver une idée de repas (sain et équilibré, dessert compris), regarder ce qui est déjà disponible dans les placards, établir une liste de courses et aller les acheter avec vous en respectant le budget. Vous pourrez ensuite en profiter pour passer un bon moment ensemble en cuisine 😉

Pour les plus âgés, surtout s’ils ont la responsabilité d’acheter leurs propres vêtements, Gail recommande de commencer à les laisser utiliser une carte de débit et d’en profiter pour leur apprendre à suivre leurs dépenses payées par carte.

15 ans et plus

A cet âge, on peut commencer à expliquer plus en détail ce que sont les épargnes à long terme et l’investissement.

Gail parle alors de 2 types de comptes d’épargne canadiens, le REER (Régime Enregistré d’Epargne Retraite) et le CELI (Compte d’Epargne Libre d’Impôt) que l’on peut expliquer à ses enfants.

Elle propose de trouver sur internet des calculateurs d’épargne qui permettent de montrer à son enfant ce que donnerait, par exemple, une économie de 100$ par mois à 5% d’intérêt sur 20, 30 ou 40 ans. Modifier ensuite la valeur de l’épargne et/ou le taux d’intérêt afin de voir les changements engendrés.

taxes

C’est l’âge où l’on peut également expliquer ce que sont les impôts sur le revenu, à quoi ils servent, comment ils sont calculés et ce qu’il reste effectivement sur le compte en banque une fois qu’ils ont été payés.

Ne pas hésiter à laisser son enfant remplir un chèque à sa place ou lui montrer comment on fait un virement en ligne, dès que l’occasion se présente. Plus les enfants s’habituent à faire ce genre d’exercice, moins ils paniqueront pus tard quand ils devront le faire pour leur propre compte.

La suite prochainement 😊


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :-)
  •  
  •  
  • 5
  •  

Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.