Résumé du livre « Money-smart kids »- 5ème partie

Prêt d'argent

Est-ce une bonne idée de prêter de l’argent à son enfant ou de lui accorder une avance sur son argent de poche ?

La question ne peut pas se trancher de manière claire car elle dépend de plusieurs facteurs : ses choix personnels et la personnalité de son enfant.
En effet, face à un enfant qui demande sans cesse de l’argent et révèle une impossibilité à attendre pour obtenir ce qu’il désire, mieux vaut faire attention et ne pas trop prêter (ni avancer) d’argent. Le risque en effet, est qu’il devienne un adulte qui empruntera sans cesse (aux autres ou à un institut de crédit), avec les risques que cela comporte d’utiliser sa carte de crédit à mauvais escient (voir à ce sujet le résumé de la partie précédente sur les cartes de crédit).
En revanche, s’il s’agit d’un enfant qui demande ponctuellement une avance dans un cas bien particulier, la situation est très différente et l’on peut en profiter pour faire une petite leçon sur le crédit.

Concrètement, on s’y prend comment ?

Pour que la leçon soit efficace, il faut clairement exposer les règles dès le départ :

  • Il y aura des intérêts (24% soit 2% par mois est un bon chiffre). Faire idéalement un tableau de type Excel avec 5 colonnes : semaine (ou mois), intérêts, montant hebdomadaire (ou mensuel) à rembourser, total (intérêts + montant), reste à payer.
  • Si le prêt n’est pas remboursé, il n’y aura plus de prêt du tout.
  • Le prêt peut-être remboursé en déduisant de l’argent de poche mais dans ce cas, il faut que l’enfant le réalise pleinement.
  • Si le 1er prêt s’est mal passé (remboursement tardif et compliqué à obtenir), le prochain ne se fera que sur hypothèque d’un bien de l’enfant (ex: vélo, téléphone, ordinateur…).
  • Trop de prêts non payés = plus de prêts

Emprunter en soi n’est pas mauvais mais il faut que ce soit pour de bonnes raisons. Voilà une belle discussion à avoir avec son enfant.

Chapitre 4 : L’épargne

Epargne qui fructifie

C’est une notion qui devrait être enseignée dès le plus jeune âge, au même titre que le brossage de dents ou la politesse, afin que cela devienne automatique.

Pour certains enfants, il est facile d’épargner. Mais pour la majorité, cela est un véritable apprentissage à effectuer.
Gail Vaz-Oxlade propose une méthode qu’elle nomme « l’ABC de l’épargne » : « make saving Automatic, Bury the savings, and be Consistent« . Ce qui équivaut en français à : Automatisation, Dissimulation, Constance.

Automatisation

Si on attend d’avoir payé ses frais pour mettre de l’argent de côté, cela n’arrive jamais. Un épargnant intelligent se paie en premier.

N.D.L.R. : Ce concept est expliqué en détail dans le livre « Père riche, père pauvre » de Robert Kiyosaki.
Je vous invite également à voir cette vidéo qui explique très bien le concept.

L’idée est d’expliquer à vos enfants que mettre une somme fixe de côté de façon automatique est une habitude saine qui ne pourra que les aider dans leur vie future. Elle préconise de partir sur 10%.

Dissimulation

Pour qu’une épargne puisse prospérer, il faut qu’elle soit hors de la vue. Et en tout cas, sûrement pas accessible dans un porte-monnaie. Une tirelire fermée à clé ou un compte bancaire séparé (pour les plus grands) fera bien mieux l’affaire.

Gail Vaz-Oxlade préconise d’impliquer ses enfants dans le paiement de leurs études supérieures et de les motiver à épargner dans ce sens. En effet, elle souligne qu’un étudiant est beaucoup plus enclin à travailler et réussir son année s’il a épargné à la sueur de son front pour pouvoir être à l’université.

Constance

Ce qui compte c’est la régularité de l’épargne. Rappelons-nous de la fable de La Fontaine « Le lièvre et la tortue » : avancer régulièrement, même lentement, est toujours gagnant à long terme.

C’est pourquoi l’auteure préconise de coller à la règle du 10% d’épargne pour chaque revenu entrant. Le but est que l’habitude devienne une seconde nature et qu’on n’ait plus besoin d’y réfléchir. Un automatisme n’est plus un effort et l’épargne grossit sans même qu’on s’en rende compte.

Lire la suite

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :-)

Share

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.